Jan Carson’s novels and short stories

Le 2 février 2923, le séminaire de l’ERIBIA a accueilli Jan Carson dans le cadre d’une séance exclusivement consacrée à l’œuvre de cette autrice nord-irlandaise.Depuis la parution de son premier roman,  Malcolm Orange Disappears, en 2014, Jan Carson a  publié deux recueils de nouvelles Children’s Children (2016) et The Last Resort (2022) , deux volumes de microfictions Postcard Stories (2017) and Postcard Stories 2 (2020) ainsi que deux  romans. The Fire Starters (2019)/Les Lançeurs de feu fut récompensé par le Prix de littérature de l’Union européenne. Son dernier roman, The Raptures (2022), vient de paraître en France sous le titre Les Ravissements (traduction de Dominique Goy-Blanquet).

En début d’après-midi, Armelle Parey (ERIBIA, Caen) a proposé une lecture de The Fire Starters et The Raptures articulée autour de la représentation oblique de la période dite des Troubles, notamment par le biais de l’image du fantôme et d’un passé qui hante les lieux et les habitants de la province avant de s’attacher à la représentation critique des célébrations annuelles des 11 et 12 juillet en Irlande du Nord comme « lieux de mémoire ».

Léa Sinoiméri (Université Paris Cité) s’est ensuite penchée sur la fiction courte de Jan Carson dans laquelle elle a souligné l’alliance entre l’intime, domaine de prédilection de la nouvelle, et le relationnel en s’attachant à des représentations de l’intime qui plongent en fait de lecteur dans la relation à l’autre dans Children’s Children et  à une théâtralisation des pensées des personnages par le monologue dans The Last Resort.

Enfin, Jan Carson a partagé son expérience d’autrice, décrivant son processus de création et son inscription dans le paysage littéraire nord-irlandais passé et contemporain. Elle a souligné son ancrage dans la province dont elle entend faire entendre les voix et le langage et dans la communauté protestante qu’elle s’efforce de dépeindre avant de conclure sur ses choix esthétiques.

Dans le public, Françoise Baillet a remarqué l’humour présent dans la fiction malgré les sujets délicats voire traumatiques abordés et la question du réalisme et de son abandon pour décrire la période des Troubles et la situation actuelle de l’après-conflit a été abordée par Finn Watson Robinson et Bertrand Cardin  tandis qu’Owen Adam a interrogé Jan Carson sur la création de ses personnages.

Le séminaire a fait l’objet d’un enregistrement disponible sur canal-u.tv.

Armelle Parey
ERIBIA, Université Caen Normandie



Citer ce billet
armelleparey (2023, 2 mars). Jan Carson’s novels and short stories. Le carnet de la MRSH. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rnwr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search