Nouvelle séance du séminaire Écriture Et Pouvoir

Le jeudi 6 février 2020 s’est tenue la deuxième séance du séminaire « De l’obéissance politique : écrire le pouvoir, écrire pour le pouvoir » lors de laquelle l’équipe Junior du laboratoire ERLIS a accueilli deux invités : Alvaro Cánovas Moreno (Université Autonome de Madrid) et Amy Wells (Université de Caen Normandie).

Doctorant allocataire à l’Université Autonome de Madrid au sein du département d’Histoire et de Théorie de l’Art, Alvaro Cánovas Moreno était le premier intervenant. Sa thèse dirigée par María Cruz de Carlos Varona et de Amaya Alzaga Ruiz s’intitule Isabel II y Francisco de Asís (1833-1868) : las artes visuales al servicio de la política et consiste à étudier la représentation de la reine Isabelle II à travers les arts visuels. Adaptant son travail de recherche à la thématique de notre séminaire, c’est à travers les textes de propagande royale qu’Alvaro Cánovas nous a proposé une analyse de l’image de la reine d’Espagne dont il a choisi de travailler un aspect en particulier : celui de reine bienfaitrice, d’où le titre de sa communication « El ángel de los tristes : las letras y la prensa en la construcción de la imagen benéfica de Isabel II (1833-1868) ». Son intervention a permis de mettre en évidence les stratégies de propagande soumises à des contraintes de genre instaurées par le pouvoir monarchique pour capter l’adhésion populaire durant ce siècle de révolutions.

Dans une dynamique en adéquation avec l’orientation transdisciplinaire du laboratoire junior, la deuxième intervention de la séance a conduit ses auditeurs vers une autre aire culturelle : celle de la France du début du XXe siècle vue depuis le prisme d’une littérature anglophone et féminine. Les points de connexion avec la communication précédente n’en étaient pas moins manifestes puisqu’au cœur de la question de l’écriture et du pouvoir s’est maintenue la problématique du genre. Amy Wells, Maître de Conférences au sein du département de Langues Etrangères Appliquées de l’Université de Caen Normandie et autrice de Liberté, Francophonie, Sexualité paru en 2019 (cf vidéo de présentation ci-dessous), nous a ainsi présenté les pratiques d’écriture d’une communauté lesbienne dans une communication intitulée « Dedans et dehors le système social : les codes lesbiens dans la littérature anglophone des années 1920 », depuis une analyse basée sur la géocritique.

Une troisième et dernière séance du séminaire interdisciplinaire du laboratoire ERLIS junior aura lieu le 9 avril 2020 et clôturera le programme 2019-2020. Nous accueillerons Claudia Corfiati de l’Université de Bari, qui nous amènera dans la Naples des Aragonais, à la fin du XVe siècle.

Marion Duchesne
ERLIS, Université de Caen Normandie

La Forge numérique – Présentation par Amy Well de son dernier ouvrage « Liberté Francophonie Sexualité. Cinq écrivaines américaines en Normandie dans l’entre-deux-guerres »


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search